Pourquoi une Charte des Concours Photo ?

Pourquoi une Charte des Concours Photo ? - Concours Equitable

Les concours photo font appel aux œuvres de photographes amateurs ou professionnels qui, par nature, sont protégées par les lois sur le droit d'auteur et la propriété artistique.

Pour cette raison, les règlements des concours ne peuvent pas contenir de clauses illégales privant les auteurs de leurs droits...

La Charte du Concours Equitable précise un certain nombre de "règles d'hygiène" qui permettent aux organisateurs de proposer des concours respectueux des photographes, pour une relation claire et saine entre organisateurs, participants et partenaires.

Pour que les concours ne soient plus des pièges à photos…

Photographes amateurs et professionnels en ont assez des concours dont les règlements comportent des clauses abusives ou illégales ou qui s’apparentent à des appels d’offres déguisés, dans le seul but de trouver de l’illustration pas chère.

Les concours organisés par les organismes sérieux souffrent de cette situation car, au premier abord, rien ne permet de distinguer un festival ou une compétition honnête d’un “piège à photos”.
Pour y remédier, Chasseur d’Images propose la Charte du Concours équitable, mise au point après discussion avec des photographes, qui définit les règles de base de tout concours sérieux.
Une main tendue à tous les organisateurs.

“Quand j’ai pris connaissance du règlement du concours auquel j’avais envoyé mes meilleures photos, les bras m’en sont tombés : je venais d’abandonner mes droits pour trois ans à un organisateur qui se réservait le droit d’utiliser mes images comme bon lui semblait, pour lui-même et ses sponsors ! »

Le photographe qui nous écrit ces mots plonge alors dans les petites lignes de tous les règlements de concours qui lui tombent sous la main et il va de surprises en surprises. Ici, c’est un office de tourisme qui recherche des photos pour sa plaquette d’été et qui organise un concours pour trouver de l’illustration pas chère, sans passer par des pros ou une agence ; ailleurs, c’est un organisateur qui s’octroie le droit de faire ce qu’il voudra des photos reçues, même non gagnantes. Sur internet, les exemples de ce type animent des discussions véhémentes car, malgré les recommandations de l’UPP, les clauses abusives continuent à pleuvoir.

Ce que beaucoup ignorent, c’est que la présence d’une seule clause illégale dans un règlement suffit à provoquer sa nullité : il existe une loi très précise sur le droit d’auteur et un contrat qui la bafoue devient léonin.

Au-delà des protestations que provoquent les concours “pièges à photos”, il nous arrive aussi de tomber sur des clauses manifestement rédigées par des gens de bonne foi, dont le but n’est pas de piéger les photographes mais qui, par quelques formules abusives ou juste maladroites, se mettent hors la loi.

En guise de solution, nous avons donc mis au point une Charte du Concours équitable que nous offrons à tous les organismes qui accepteront de l’adopter.

Elle est volontairement sobre, courte et facile à comprendre. Elle ne liste ni tous les interdits ni toutes les recommandations : elle comporte simplement les règles de base, nécessaires et suffisantes, que doit respecter une compétition pour mériter l’appellation Concours équitable.

Cette Charte a été mise en discussion sur notre forum et a déjà reçu l’agrément de centaines de photographes professionnels et amateurs. Afin de montrer notre détermination à la faire adopter, nous commençons progressivement à n’annoncer dans nos pages que les manifestations ayant accepté de se rallier à la bannière Concours équitable.